Le contexte: Saint Benoit du Sault (Classé parmi les 100 plus beaux villages de France)

Un éperon rocheux, tout en volumes au pied d'un presbytère et au bord de la rivière du Portefeuille.

Des ruines, des promontoires, des berges. Pour nous un véritable écrin.site_a_nu

La commande: Création in situ, d'un spectacle pyrotechnique et musical d'une trentaine de minutes.

Nos objectifs:

- Proposer une création originale, éphèmère et poétique. Créer des images fortes et surprendre le public par une succession d'univers uniques.

- Allier art pyrotechnique et installation de feu et flammes brutes.

- Ramener de l'humain au coeur de la pyrotechnie.

- Proposer un habillage musical en live avec un guitariste placé sur la zône de tir et visible du public.

Feu! à volonté: Imaginé comme un buffet géant d'effets pyrotechniques, nous étions maîtres d'hôtel et serveurs. 3 artificiers et un musicien, vêtus de blanc, mis en lumière par les torches flambeaux et des lances d'allumage nous servant à déclencher les effets pyrotechniques.

Sept tableaux composaient notre spectacle, chacun avait sa propre ambiance musicale: Mission possible, ob-jets, Fluo Dancefloor...

Chaque tableau mettait en avant tour à tour les contours, les reliefs, les artificiers, les ruines....

Notre allié de choix fut le reflet des artifices dans la rivière du portefeuille, une vision en mirroir, un dédoublement de l'image, une perte des repères.

Après trente minutes de bombes, de fumées, de flammes, et d'étincelles, nous avons conclu par un lâcher de lanternes célestes (Mongolfières de papier). Un moment fort en poésie: Trois lanternes symbolisant la montée au ciel de l'esprit des artificiers. L'émotion coté public était palpable, de notre coté très intense.

Mission accomplie: Des retours spectateurs très enthousiastes, pour certain la réconcilliation avec les feux d'artifices. Une fois de plus, le festival "Excentriques" a su amener une proposition artistique originale, pour cette étape, nous les remercions pour leur confiance renouvellée. On se serait cru dans un tableau de Jérôme Bosh le temps d'une journée à Saint Benoit du Sault.

Pour Les Potes au Feu, de nouveau, une expérience unique, humaine,  ephémère.

Et selon notre adage "Avec les Potes au Feu, c'est toujours l'heure de la Pyro!

Mission_possible

voirlelavoir

Photos:Céline Gitton

tof_blogPeaudesoleilFluodancefloorflamretraitprebouquet